Couteau et revolver

Tu m'entraves, frangine ?

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

9 commentaires

Mosc a dit :

Alors, alors, je ne vous en voudrai pas trop si vous ne savez plus qui est ce sympathique personnage “Léo le Forain”, car il faut revenir bien en arrière, plus de 100 pages avant, pour (re)lire son entubage par Hurmine… Certaines personnes sont rancunières !

9 oct. 2013

Nada a dit :

Il a la rancune tenace en effet, mais noooooon! Tu es un sadique!!! tu as blessé Hurmine et la laisse pour morte après cette horrible chute, super bien rendue par ton dessin, tu veux nous faire mourir d'angoisse!! Décidément elle va de galère en galère, la main , la trahison de Gustav et maintenant voilà qu'on lui tire dessus!!

10 oct. 2013

Dino a dit :

Tu ne lui épargnera rien à cette pauvre hurmine. Encore une fois bravo pour ce suspens bien calé en fin de page. Difficile de ne pas attendre la suite.

10 oct. 2013

Un visiteur (Not Quite Dead) a dit :

Le rappel était loin d'être superflu, en effet.

Le tableau s'assombrit sacrément, dis donc, même s'il est difficile d'imaginer pour Hurmine, héroïne éponyme, un sort aussi définitif que pour Pensée, il y a de quoi ronger son frein en attendant la suite des événements.

10 oct. 2013

Gambit a dit :

Je remarque que ton point fort est le langage corporel et tu nous en fournis la preuve avec cette planche. C'est vraiment du beau noir et blanc sauf peut-être pour l'avant dernière case toute noire. La dernière case est un régale! Continue!!!

11 oct. 2013

Mosc a dit :

Nada : un sale temps pour les héroïnes de bandes dessinées, entre Vera Cruz et Hurmine…

Dino : désolé pour les nombreuses attentes angoissées qu'aura suscité cette bd !

NQD : Va savoir, si le sort d'Hurmine est définitif… Pour information, la prochaine page sera la dernière de ce (court) chapitre, il en restera deux ensuite avant la fin du premier cycle de cette histoire… nous en saurons (peut-être) plus la semaine prochaine ! :p

Gambit : Ce langage corporel, c'est je pense ce qui a le plus évolué dans mon dessin, avec ce webcomics, j'essaie peu à peu de rompre tout côté statique…

12 oct. 2013

Isangeles a dit :

Rhaaa ! Mais oui, sale temps pour les héroïnes… Bon sang… J'espère qu'elle va s'en sortir sans trop de séquelles. Sans rire : quels sont tes sentiments quand tu écris ces moments dans le scénario ? Un pincement au coeur ? De la peine ? Rien du tout ? Tes personnages t'échappent-ils parfois ? Un second rôle qui s'impose plus qu'il ne le devrait ?

Bravo pour le suspense. Très chouette encore une fois !

12 oct. 2013

Gambit a dit :

La suite… Demain?

16 oct. 2013

Mosc a dit :

Isangeles : c'est une bonne question ! :p (c'est ce qu'on dit quand on ne sait pas vraiment quoi répondre, ça…)

Je ne reste pas complètement insensible aux heurts et malheurs de mes personnages, surtout quand ceux-ci sont, comme Hurmine, positifs. On met obligatoirement de sois-même dans une création. Donc, oui, petit pincement de cœur, mais en même temps une petite part de plaisir sadique à créer des mésaventures aux personnages. Quand j'ai démarré ce webcomics, je n'avais aucune idée de ce que ça allait donner à la longue, je suis parti en improvisant. Souvent, je crée un personnage sur le moment, et plus tard, bien plus tard parfois, je m'arrange pour le faire revenir, que personne ne soit “inutile”. Quand j'ai fait la scène où Hurmine et Lalya dérobent l'argent de Léo le forain, je savais qu'il y aurait des conséquences à long terme, mais je n'avais pas encore imaginé ces dernières planches. Le rythme de la pensée est tout de même bien plus rapide que celui de la réalisation, et à la longue, j'ai construit le scénario dans ma tête. Je sais aujourd'hui où je vais, j'ai même des scènes complètement construites, et d'autres passages plus flous voire vides.

Mais comme tu le dis, les personnages m’échappent parfois, et jusqu'au moment de créer la page sur le papier, rien n'est immuable. Je fais des changements, parfois très importants, au dernier moment. Le chapitre suivant, par exemple, a été entièrement repensé dans ma tête il y a quelques semaines, alors qu'il était déjà bien construit depuis peut-être un an et demi, deux ans… tout cela pour faire (ré)apparaître un personnage qu'on avait à peine, à peine vu, mais qui finalement s'est imposé à moi comme quelqu'un d'important… à voir bientôt sur vos écrans !!


Gambit : et bien… oui !

16 oct. 2013

Poster un commentaire :