Remords et trahisons

J'ai retardé ce moment

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

6 commentaires

Mosc a dit :

Blaszinsky (pfff, j'aurais dû lui donner un autre nom…) est un vrai moulin à parole, même les cigarettes qu'il fume sans cesse ne parviennent pas à le faire ne serait-ce que toussoter un instant, on n'a pas encore fini de l'écouter !

13 avril 2016

Un visiteur (Tyben) a dit :

Un trait légèrement inspiré de Tardi non ?

Tu réussis à varier tes vues, rendant ainsi vivants les longs dialogues ou monologues. Il faudra lire tout ça sagement avec la version papier !

14 avril 2016

Dino a dit :

Il a besoin de parler. ça doit lui faire du bien.

16 avril 2016

Nada a dit :

Il en a des choses à raconter….un peu de vodka pour s'éclaircir le gosier et c'est repart!!!parole que l'on boit avec intérêt vivement la suite!!!:-D

16 avril 2016

Un visiteur (Not Quite Dead) a dit :

Je seconde la remarque de Tyben: la diversité des cadrage est vraiment un plus dans ce genre de scène.

Qu'est-ce que tu lui reproches, à ce blase?

20 avril 2016

Mosc a dit :

Merci pour ces commentaires, je suis heureux que vous appréciez ma mise en scène. J'essaie, à la fois de varier les points de vue, mais aussi les poses des personnages, le rendre vivants, crédibles, toujours !…

NQD : je ne lui reproche rien, à Blaszinsky, juste d'avoir à me relire deux fois à chaque fois que je l'écris :)

21 avril 2016

Poster un commentaire :