Gentlewoman cambrioleuse

De l'argent redistribué

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

8 commentaires

Mosc a dit :

Et me voilà bien en retard… Navré, je dois me réorganiser, mais je devrais bientôt retrouver mon rythme d'une page hebdomadaire… Voilà en attendant la 34ème, où l'on commence à voir à quoi sert le produit des larcins de notre “gentlewoman cambrioleuse”…

1 oct. 2009

Gelweo a dit :

Encore une très belle planche :)

1 oct. 2009

Un visiteur (Not Quite Dead) a dit :

Elle en fait des… des avocats.

Mais… mais c'est horriiiible. Oo

:P

J'aime beaucoup la 3e case, soit dit en passant.

1 oct. 2009

stoon a dit :

C'est une sorte de Robin(e) des bois “Je prends au riche pour donner au pauvre”. Bon d'accord ! C'est bizarre mais je sens que tu vas nous trouver une suite moins convenable. Tu nous endors peut-être pour mieux nous surprendre !!! Me trompe-je ?

2 oct. 2009

Un visiteur (Not Quite Dead) a dit :

Personnellement, stoon, je trouve que changer d'honnêtes pauvres en avocats est tout sauf convenable. Le machiavélisme d'Hurmine me stuphorrifie.

Si son pauvre père savait en quelle mauvaise compagnie sa fille se trouve…

Toute cette histoire me fait froid dans le dos.

4 oct. 2009

Un visiteur ("R") a dit :

Hurmine, elle me fait penser a Rogue dans X-men. Renfermée, mais a un grand coeur.

7 oct. 2009

DHT a dit :

Je n'adhère pas forcément au point de vue des personnages (d'ailleurs, tous les personnages ne sont pas forcément en accord les uns avec les autres) mais je trouve l'histoire passionnante à suivre dans l'ensemble. J'aurais aimé en savoir plus sur la condamnation du frère d'Hurmine. Je me demande si c'est une inconnue de l'équation destinée à rester comme telle ou un atout en réserve pour apporter un nouvel éclairage, à un moment critique, sur le récit.

Graphiquement il y a un côté à la fois souple et saccadé dans le trait, comme un mécanisme d'engrenage qui tendrait à devenir humain - comme un rythme de machine infernale, mais avec humour et légèreté, servi par de très beaux contrastes en noir et blanc. Les deux filles se jaugent malgré leur complicité naissante, on se dit que tout peut encore arriver… Une première sortie nocturne mouvementée pour Lalya qui découvre une nouvelle vie!

7 oct. 2009

Mosc a dit :

Merci à vous de suivre cette histoire !…

DHT : nous devrions en savoir plus sur cette condamnation un jour, patience, patience… Tu as raison quant à la fragilité des relation entre nos deux héroïnes.

R : c'est une bonne vision du personnage, du moins à ce stade, peut-être que l'avenir nous la fera découvrir autrement ?… :)

Stoon : hé, hé, c'est à suivre, comme on dit…

NQD : Si tu savais !… Hurmine fait des avocats, mais aussi des politiciens, des journalistes, des médecins… La liste épouvantable est encore longue !

Gelweo : merci pour ton assiduité ;)

10 oct. 2009

Poster un commentaire :